Auto-entrepreneurs, Micro-entrepreneurs,
Une partie des cotisations que vous versez en tant que libéraux auprès de l’URSSAF est dédiée à la CIPAV, votre caisse de retraite obligatoire, au titre de vos cotisations retraite.
Depuis 2009, la CIPAV applique à chaque auto-entrepreneur exerçant une activité libérale une réduction non consentie de points de retraite complémentaire (RC). Ainsi, lorsque la CIPAV devrait créditer pour chacun un minimum de 36 points RC par an, cette Caisse n’en comptabilise que 9, 18 ou 27.
Le cabinet PINCENT AVOCATS a développé un recours collectif afin de faire corriger les points de retraite complémentaire des 400.000 victimes auto-entrepreneurs.
L’enjeu ? Obtenir la multiplication par trois, par quatre, voire plus, la pension de retraite que la CIPAV devra verser au moment du départ en retraite et obtenir un dédommagement pour le préjudice moral occasionné par cette minoration abusive de droits.
En savoir plus
https://ae.pincent-avocats.com
https://lentreprisese.lexpress.fr/creation-entreprise/auto-entrepreneur/retraite-des-auto-entrepreneurs-un-scandale-passe-inapercu_2023026.html

Pour toute question : ae@pincent-avocats.com